Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
L'euphraise

L'euphraise - La conjonctivite - La grippe - La bronchite - L'acné


Dossier euphraise : Ce dossier traite les différents aspects de l'euphraise

L'euphraise


L'euphraise (Euphrasia officinalis), de la famille des scrofulaires (Scrophulariaceae), est une plante parasitaire originaire d'Europe, introduit en Asie et en Amérique du nord, l'ensemble du feuillage (tige, les feuilles et les fleurs) est comestible et peut être utilisé en phytothérapie, le nom de la plante provient de son utilisation commune comme une alternative de traitement pour les maladies oculaires, selon les chercheurs, l'euphraise contient de nombreuses propriétés qui aident dans le traitement des problèmes oculaires mais aussi peuvent aider dans certain nombre d'autres troubles de santé.

La doctrine des signatures


Depuis le moyen-âge l'euphraise est célèbre pour son utilisation dans le traitement des problèmes oculaires, elle est utilisée pour traiter l'inflammation des yeux, cette utilisation se pose en raison de la doctrine des signatures, une méthode datant de l'époque de dioscoride, les plantes qui ressemblent à des parties du corps diverses peuvent être utilisées pour traiter les maladies qui affligent ces mêmes parties, dans ce cas, les fleurs de l'euphraise ont des rayures et des points qui ressemblent à des yeux.

L'histoire


L'utilisation de l'euphraise remonte au 14ème siècle, elle a été utilisée dans les remèdes traditionnels comme un traitement pour les affections oculaires telles que la conjonctivite, au 16ème siècle, l'euphraise a été saluée par les herboristes et utilisée en Europe, Amérique du Nord, Asie de l'Ouest et en Asie du Nord, elle offre de nombreux avantages pour la santé allant de l'activité hepatoprotective à des effets anti-inflammatoires, cette plante a été mentionnée la première fois en 1305.

Les utilisations


L'euphraise a été utilisée depuis des siècles pour le traitement d'un certain nombre d'affections, ses composés sont bénéfiques pour de nombreux problèmes oculaires tels que l'ophtalmie (trouble des vaisseaux sanguins de l'oeil), la blépharite (inflammation des paupières), la conjonctivite et l'orgelet, elle est également bénéfique dans le traitement des troubles respiratoires comme la bronchite, le rhume, la sinusite, et les allergies, les problèmes cutanée comme l'acné et les vergetures ont également bien réagir aux traitements avec l'euphraise.

Les problèmes oculaires


L'euphraise a une longue histoire d'utilisation dans le traitement des problèmes oculaires, elle est associée à la santé des yeux depuis longtemps, à partir du 11ème siècle la plante est utilisée comme remède pour diverses maladies oculaires, elle est utilisée pour traiter l'orgelet, la conjonctivite et la blépharite, lorsqu'elle est utilisée convenablement elle permet de réduire l'inflammation de l'oeil, elle peut être utilisée comme collyre, gouttes pour les yeux, ou des infusions pour l'utilisation ophtalmique, l'euphraise est également utilisée pour traiter les problèmes et les démangeaisons oculaires causées par les allergies.

Les propriétés anti-inflammatoires


L'euphraise agit comme un anti-inflammatoire, l'aucubine glycoside iridoïde, son composé actif, possède des propriétés similaires à l'idomethacin, un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien, une étude publiée dans une édition de 2005 du journal la chimie pharmaceutique a examiné les composants d'un extrait de l'euphraise et a trouvé qu'il possède une activité anti-inflammatoire, une tisane à base d'euphraise est considérée comme un remède utile pour l'inflammation de la muqueuse du nez et la sinusite, ainsi que d'autres infections respiratoires.

Les troubles respiratoires


L'euphraise est utilisée en tant que agent anti-inflammatoire pour les infections des voies respiratoires supérieures, le rhume bronchique, et l'inflammation des muqueuses, elle peut être utile dans le traitement du rhume des foins, la sinusite et la congestion nasale en raison de ses propriétés astringentes et anti-inflammatoires, les propriétés astringentes peuvent être expliquées par la présence des tanins qui offrent un soulagement de l'écoulement du mucus causé par le rhume, en serrant les muqueuses nasales, les flavonoïdes peuvent également aider dans le traitement des allergies saisonnières, la toux, le rhume et la congestion nasale.

Les autres utilisations


comme astringent, l'euphraise est utilisée pour aider à la guérison de plaies, elle est utilisée par voie topique en cataplasme sur la plaie, elle peut également être utilisée pour traiter l'acné et l'inflammation cutanée, un cataplasme de l'euphraise froid peut aider à resserrer la peau, en plus de ses prestations de soins oculaires, l'euphraise peut avoir des avantages hépatoprotectrices, elle contient l'aucubine, un glucoside iridoïde qui a des propriétés de protection foie prometteuses, dans une étude publiée dans une édition de 2007 du journal la médecine alternative et complémentaire, les chercheurs ont constaté que lorsqu'ils sont traités avec un collyre à base d'euphraise 1 à 5 fois par jour, 80% des patients atteints de conjonctivite affichent une récupération complète.

Les composés


Des études approfondies des composés de l'euphraise ont été faites en 1999, il est établi que certains des composés trouvés dans la plante ont des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et astringentes, les substances glycosides iridoïdes (aucubine, loganine et verbenalin) ont un effet positif sur l'inflammation, l'aucubine stimule la production de protéines qui sont impliquées dans les processus de guérison, l'euphraise contient également plusieurs composés tels que des glucides, des stérols, des acides phénoliques, des flavonoïdes, des acides aminés, des huiles essentielles, des vitamines B, C, E et la bêta-carotène, des alcaloïdes, des antioxydants tels que l'acide caféique, l'acide férulique, le mannitol, et des tanins.

La description


L'euphraise est plante annuelle, membre de la famille des scrofulaires, qui pousse à une hauteur d'environ 20 centimètres, elle pousse dans toutes les parties du monde et comprennent 450 espèces, euphrasia officinalis est originaire d'Europe, introduit en Asie et en Amérique du nord, elle a des branches opposées sur une tige carrée et ramifiée dressée, les feuilles ovales, vertes, dentelées, profondes, coupées sont d'environ 1 centimètre de long, elles sont disposées en paires mais peuvent avoir un aspect variable.

Les petites fleurs sont disposées en épi, les pétales blanches ont souvent une teinte rouge, mais peuvent être violet veiné ou avec une tache jaune sur le pétale inférieur, les fleurs sont sur les rayons terminaux ont une corolle à 2 lèvres, elles ont l'apparence de yeux injectés de sang, les graines sont renfermées dans des minuscules capsules plates, la plante a une saison de floraison entre Juillet et Septembre, l'euphraise est plante parasitaire où semi-parasitaire, elle se fixe sur les racines d'autres plantes et obtient sa nutrition par le biais de ces plantes hôtes.




A lire :

Les plantes médicinales - L'absinthe - L'acacia - L'acajou - L'acalypha - L'acanthus - L'achillée - L'acide ascorbique - L'aconit - L'acore - L'actée à grappes noires - L'adonis vernalis - L'agaricus - L'agastache - L'agave - L'agripaume - L'ail des ours - L'ailante - L'ajowan - L'alchémille - L'aletris - L'alkékenge - L'alliaire - L'aloé vera - L'amarante - L'aneth - L'angélique - L'arbousier - L'arnica - L'artichaut - L'aubepine - L'aunée - L'avoine - Le bacopa - La badiane - Le bambou - Le baobab - La bardane - La berce - La betel - Le bleuet - Le boldo - Le boswellia - Le bouleau - La bourdaine - La bourrache - La bourse à pasteur - La bruyère - La bryone - Le buchu - La bugrane - La busserole - Le café vert - Le calament - Le calendula - La camomille - La cannelle - La capucine - La cardamome - Le cascara - La cataire - Le céleri - La centaurée - Le cerfeuil - Le charbon végétal - Le chardon-marie - La chélidoine - Le chiendent - La citronnelle - La clématite - La consoude - Le curcuma - Le cyprès - Le droséra - L'echinacea - L'éleuthérocoque - L'épilobe - La culture de l'estragon - L'estragon - Le fenugrec - La fleur de bach - La culture du fragon - Le fragon - Le frêne - Le fucus - La fumeterre - Le galanga - La garcinia - Le gattilier - La gelée royale - Le genevrier - La gentiane - Le gingembre - Le ginkgo - Le goji - La griffonia - Le guarana - La hoodia gordonii - L'huile d'argan - L'huile de bourrache - L'huile d'onagre - Les huiles essentielles - La khella - Le konjac - Le kudzu - La livèche - La luzerne - La maca - Le magnésium - Le marrube - Le millepertuis - La noix de cajou - Le nopal - Les oméga-3 - Le pavot de Californie - Le pollen - La propolis - Le radis noir - La rhodiola - La sauge - Le soja - La spiruline - La stévia - Le thé pu erh - Le thé vert - La valériane - Les vitamines du complexe B - Le yam - La ficoïde glaciale - La grindélia - L'hamamélis - L'hibiscus - Le houblon - Le schisandra - La centella asiatica - Les propriétés anti-âge de la centella asiatica - Les avantages de la centella asiatica - L'hysope - Les avantages de l'hysope - Le lierre - Les avantages du lierre - La marjolaine - Les avantages de la marjolaine - Le yerba maté - Le mélaleuca - Les avantages du mélaleuca - La mélisse - Les avantages de la mélisse - Le ményanthe - La bergamote - Les avantages de la bergamote - La nutrition - La nanomédecine - La médecine anti-âge - La médecine orthomoléculaire - La médecine alternative - L'acupuncture - Les antioxydants - La dhea - La glucosamine - La chondroïtine - La coenzyme Q10 - Les stéroïdes anabolisants - Les protéines - L'acérola - L'arthrite - La maca - La canneberge - Le chitosan - La cystite - La gelée royale - Le ginseng - L'harpagophytum - La prèle - La reine des prés - Le rhumatisme -




Continuer
vendredi 19 juillet 2024
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.