Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
L'ipecacuanha

L'ipecacuanha - La gastrite - La grippe - La bronchite

Dossier ipecacuanha : Ce dossier traite les différents aspects de l'ipecacuanha

L'ipecacuanha


L'ipéca ou l'ipecacuanha est une petite plante tropicale vivace originaire des forêts humides de la Bolivie et du Brésil, traditionnellement ses racines sont utilisées pour provoquer des vomissements parfois suite a empoisonnement, jusqu'à une époque récente, il était encore utilisé dans les hôpitaux et les maisons à cet effet, à maturité les racines ont un revêtement brun foncé ou rouge, un goût amer, et une odeur de moisi, de grandes plantations sont établies pour commercialiser la collection de la racine de la plante, une grande partie continue à être récoltée à l'état sauvage en particulier en Amérique du Sud, l'Inde est également un important producteur de l'ipecacuanha.

Les utilisations médicinales


Les Indiens du Brésil utilisent l'ipecacuanha comme un remède contre la dysenterie, cette information a été portée à l'Europe par les missionnaires portugais, la racine et les rhizomes séchés sont la source des produits utiles en médecine, l'ipecacuanha a été largement utilisé sous forme de sirop comme un vomitif efficace, en poudre elle a été utilisée pour induire la sudation au début de la grippe, et l'extrait a été incorporés en petites quantités dans les sirops contre la toux comme expectorant.

À fortes doses, l'ipecacuanha est émétique, en plus petites doses, il est diaphorétique et expectorant, et dans encore plus faible, il est stimulant de l'estomac, des intestins, du foie, de l'appétit et facilite la digestion, la petite dose a une action expectorante fréquemment utilisée dans le traitement de la bronchite et la laryngite, ce qui facilite l'expulsion du mucus, de grandes quantités ont une action émétique, qui est une de ses fonctions la plus connue, les pharmacopées contiennent un très grand nombre de préparations d'ipecacuanha, dont la plupart sont normalisés.

La dysenterie


L'ipecacuanha est connu depuis plus d'un siècle comme un traitement spécifique pour la dysenterie amibienne ou tropicale, une infection touchant l'intestin grêle potentiellement grave et chronique, mais son administration par voie orale a été limité par son action comme émétique, un scientifique a montré en 1912 que les injections sous-cutanées de l'émétine, le principe actif présent dans l'ipecacuanha, produit habituellement une guérison rapide dans les cas de dysenterie amibienne, l'action toxique de l'émétine sur le coeur doit être surveillée.

Les propriétés émétiques


L'ipecacuanha possède une forte propriété émétique, il provoque le réflexe de vomissement par une action irritante sur la muqueuse intestinale et produit la diarrhée, il exerce également une action émétique central, l'émétine, l'un de ses principaux composants actifs, a été utilisé pendant plus d'un siècle pour traiter la dysenterie, il a principalement une action sur la zone centrale chémoréceptrice, le sirop d'ipecacuanha induit des vomissements dans les 15 à 60 minutes et il est plus efficace lorsqu'il est accompagné par apport en liquide.

Les constituants


Les principaux constituants de l'ipecacuanha sont les alcaloïdes emétine, cephaelin et psychotrine, dont l'écorce peut contenir de 1,5 à 2%, dont environ 72% est constitué d'émétine et 26% des cephaelin, tandis que seulement 2% est constitué de psychotrine, d'autres constituants sont les saponines cristallines, un glucoside amer amorphe, qui est une modification de tanin, connu comme l'acide l'ipecacuanhauanhic, la choline, l'amidon, le sucre, l'oxalate de calcium, et l'huile volatile, l'emétine, à laquelle l'ipecacuanha doit ses propriétés et qui, à l'exception de traces, ne se produit que dans la portion corticale dans la racine, est une substance blanche amorphe, mais il forme des sels cristallins, il a un goût amer, pas d'odeur et devient jaune lorsqu'il est exposé à l'air et la lumière.

La mise en garde


L'ipecacuanha est dangereux lorsqu'il est utilisé à long terme, en grandes quantités, et chez les enfants de moins d'un an, une utilisation inapproprié peut conduire à une intoxication grave, des lésions cardiaques, et la mort, il pourrait stimuler l'utérus et provoquer une fausse couche et en tant que tel il ne doit pas être utilisé pendant la grossesse, ne pas administrer l'ipecacuanha à une personne qui a ingéré soit une substance corrosive ou un hydrocarbure avec un fort potentiel d'aspiration comme par exemple l'essence.

La description


L'ipeca ou l'ipecacuanha est une plante tropicale d'environ 30 centimètres de haut, appartenant à la famille des Rubiacées, elle a une faible croissance et pousse de plus en plus en touffes dans les forêts ombragées humides des régions du Brésil et en Amérique, un petit arbuste dont le soutien principal est un rhizome lisse, il a une mince tige qui pousse à environ 25 centimètres de long en partie souterraine et souvent couchée à la base, la partie inférieure étant noué, deux classes de racines entrelacées et lisses poussent à partir du rhizome, les feuilles sont opposées ovule de pétioles.

L'ipecacuanha pousse principalement dans la province de Matto Grosso et près de la colonie allemande de Philadelphie, au nord de Rio de Janeiro, dans la Nouvelle-Grenade et en Bolivie, les radicelles fibreuses poussent hors des noeuds, et certains d'entre eux développent une écorce anormalement épaisse, dans laquelle beaucoup d'amidon est déposé, seuls les radicelles épaissies sont recueillies et séchées pour un usage médicinal, puisque les constituants actifs se trouvent principalement dans l'écorce, l'ipecacuanha est recueillie principalement pendant les mois de janvier et février, lorsque la plante est en fleur, elle est préparée et séchée au soleil.






A lire :

Les plantes médicinales - L'absinthe - L'acacia - L'acajou - L'acalypha - L'acanthus - L'achillée - L'acide ascorbique - L'aconit - L'acore - L'actée à grappes noires - L'adonis vernalis - L'agaricus - L'agastache - L'agave - L'agripaume - L'ail des ours - L'ailante - L'ajowan - L'alchémille - L'aletris - L'alkékenge - L'alliaire - L'aloé vera - L'amarante - L'aneth - L'angélique - L'arbousier - L'arnica - L'artichaut - L'aubepine - L'aunée - L'avoine - Le bacopa - La badiane - Le bambou - Le baobab - La bardane - La berce - La betel - Le bleuet - Le boldo - Le boswellia - Le bouleau - La bourdaine - La bourrache - La bourse à pasteur - La bruyère - La bryone - Le buchu - La bugrane - La busserole - Le café vert - Le calament - Le calendula - La camomille - La cannelle - La capucine - La cardamome - Le cascara - La cataire - Le céleri - La centaurée - Le cerfeuil - Le charbon végétal - Le chardon-marie - La chélidoine - Le chiendent - La citronnelle - La clématite - La consoude - Le curcuma - Le cyprès - Le droséra - L'echinacea - L'éleuthérocoque - L'épilobe - La culture de l'estragon - L'estragon - Le fenugrec - La fleur de bach - La culture du fragon - Le fragon - Le frêne - Le fucus - La fumeterre - Le galanga - La garcinia - Le gattilier - La gelée royale - Le genevrier - La gentiane - Le gingembre - Le ginkgo - Le goji - La griffonia - Le guarana - La hoodia gordonii - L'huile d'argan - L'huile de bourrache - L'huile d'onagre - Les huiles essentielles - La khella - Le konjac - Le kudzu - La livèche - La luzerne - La maca - Le magnésium - Le marrube - Le millepertuis - La noix de cajou - Le nopal - Les oméga-3 - Le pavot de Californie - Le pollen - La propolis - Le radis noir - La rhodiola - La sauge - Le soja - La spiruline - La stévia - Le thé pu erh - Le thé vert - La valériane - Les vitamines du complexe B - Le yam - La ficoïde glaciale - La grindélia - L'hamamélis - L'hibiscus - Le houblon - Le schisandra - La centella asiatica - Les propriétés anti-âge de la centella asiatica - Les avantages de la centella asiatica - L'hysope - Les avantages de l'hysope - Le lierre - Les avantages du lierre - La marjolaine - Les avantages de la marjolaine - Le yerba maté - Le mélaleuca - Les avantages du mélaleuca - La mélisse - Les avantages de la mélisse - Le ményanthe - La bergamote - Les avantages de la bergamote - La nutrition - La nanomédecine - La médecine anti-âge - La médecine orthomoléculaire - La médecine alternative - L'acupuncture - Les antioxydants - La dhea - La glucosamine - La chondroïtine - La coenzyme Q10 - Les stéroïdes anabolisants - Les protéines - L'acérola - L'arthrite - La maca - La canneberge - Le chitosan - La cystite - La gelée royale - Le ginseng - L'harpagophytum - La prèle - La reine des prés - Le rhumatisme -




Continuer
jeudi 25 juillet 2024
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.