Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
La nanotechnologie à travers les microscopes

La nanomédecine - Les techniques de diagnostic en nanomédecine - La nanotechnologie - La nanotechnologie à travers les microscopes - Les domaines de la nanotechnologie - La chronologie de la nanotechnologie - L'échelle nanométrique


Dossier nanotechnologie à travers les microscopes : Ce dossier traite les différents aspects de la nanotechnologie à travers les microscopes

La nanotechnologie à travers les microscopes


Les microscopes nécessaires pour observer les éléments à l'échelle nanométrique, tels que le microscope à effet tunnel (STM), le microscope à force atomique (AFM), le microscope électronique à balayage, la microscopie électronique à transmission, et le microscope ionique de champ, ont été inventés il y a environ 30 ans, les scientifiques observent ce qui se passe dans le très petit monde de la nanotechnologie grâce à des microscopes puissants qui utilisent des méthodes uniques pour leur permettre de voir les caractéristiques de surface à l'échelle atomique, ouvrant ainsi la porte à la nanotechnologie, une fois les scientifiques ont les bons outils, l'âge de la nanotechnologie est né, les développements les plus récents et remarquables en microscopie sont le microscope à effet tunnel et le microscope à force atomique.

Le microscope électronique


Le microscope électronique, d'abord développé par les ingénieurs allemands prix Nobel Ernst Ruska et Max Knoll dans les années 1930, il utilise un faisceau de particules d'électrons pour éclairer un échantillon et créer une image fortement agrandie, les microscopes électroniques donnent une meilleur résolution que les microscopes optiques, ils peuvent obtenir des grossissements allant jusqu'à 1 million de fois, alors que les meilleurs microscopes optiques peuvent agrandir une image environ 1500 fois seulement.

Le microscope à effet tunnel (STM)


Le microscope à effet tunnel (STM), inventé par Gerd Binig et Heinrich Rohrer prix Nobel de physique en 1986, est parmi un certain nombre d'instruments qui permettent aux scientifiques de visualiser et de manipuler des particules (atomes et molécules) à l'échelle nanométrique.

Le microscope à force atomique (AFM)


Le microscope à force atomique (AFM), développé en premier par Gerd Binig, Calvin Quate et Christoph Gerber en 1986, utilise des mouvements minuscules et précis pour activer l'analyse mécanique de précision, il peut recueillir l'information sur la surface avec une sonde mécanique.

Le premier exemple de ce type de processus a été réalisé par IBM le 11 Novembre 1989, lorsque le chercheur Don Eigler et ses collègues écrivent le logo de l'entreprise dans les atomes, lui et son équipe ont été en mesure de déplacer littéralement 35 atomes de xénon sur un fond d'atomes de cuivre.

Plus récemment, une équipe de chercheurs de l'université de Stanford dirigée par Hari Manoharan ont pu coder 35 bits d'information par électrons et écrire des lettres composées de bits de matière subatomiques de seulement 0,3 nanomètres de large, soit environ un tiers d'un milliardième de mètre, en d'autres termes, ils ont battu le record établi par IBM avec les initiales de Stanford en lettres plus petites que les atomes, ces exercices ont démontré la précision avec laquelle il est possible de manipuler la matière.

L'initiative nationale en nanotechnologie et nanofabrication


L'initiative nationale en nanotechnologie contribue à faire avancer le domaine de la nanofabrication en fournissant aux chercheurs et aux entreprises l'accès à cet équipement spécialisé afin de maintenir la compétitivité mondiale, le budget est de près de 1,7 milliards d'euros pour le développement des nanotechnologies et de la nanofabrication, aujourd'hui les chercheurs ont commencé la fabrication de nanomatériaux pour produire de nouvelles applications, des dispositifs médicaux et des médicaments qui peuvent traiter plusieurs maladies, des matériaux solides et légers qui permettent de réduire les coûts de carburant pour les voitures et les avions.

La nanofabrication éventuelle des produits nécessite un équipement et des installations de pointe souvent très coûteuses, afin de réaliser le potentiel de la nanotechnologie les agences nationales investissent massivement dans la nanofabrication des infrastructures, plus de 90 centres financés par les agences nationales et des installations d'utilisateurs à travers le pays fournissent aux chercheurs les installations, l'équipement et le personnel qualifié pour développer des applications de la nanotechnologie et des procédés de fabrication associés.

Le réseau national de nanofabrication


Le réseau national de nanofabrication est une alliance universitaire, gouvernementale et industrielle partenaire qui coopèrent pour faire avancer la force de la nanofabrication, l'agence nationale de nanotechnologie et ses organismes membres participe activement au soutien, et contribue au réseau national de nanofabrication dans sa mission pour faire avancer le développement.

Le réseau national de nanofabrication favorise la transition et l'échange de technologie à travers une foule d'activités y compris les examens et l'archivage des matériaux émergeants, les processus et les domaines de pratique, les ateliers stratégiques et le développement de la feuille de route, InterNano est l'organe d'information du réseau national de nanofabrication et de la bibliothèque numérique de l'information, une plate-forme de collaboration pour fournir des informations dans les domaines de l'archivage des processus et des outils, des normes, des rapports, des événements, et des bases de données de santé et de sécurité environnementale.




A lire :

La fertilité - L'infertilité masculine - Dossier ovulation - Dossier grossesse - La ménopause - La libido - Le rhumatisme - L'acné - Les acouphènes - L'allergie - L'amnésie - L'anévrisme - L'angine de poitrine - L'angine - L'anorexie - L'aphte - L'asthme - L'athérosclérose - L'autisme - L'avortement - Le bonheur - La boulimie - La bronchite - Les brûlures d'estomac - Le cancer - La carie dentaire - La cellulite inflammatoire - La cellulite peau d'orange - Le cerveau - La chimiothérapie - Le choléra - La circulation sanguine - Le clonage - La colique - Le collagène - Le coma - La contraception - La coqueluche - La crise cardiaque - La cystite - La dépression - La déshydratation - Le diabète - La distraction osseuse - La douleur - La dyslexie - La dyspnée - L'eczéma - L'élastine - L'embolie pulmonaire - Les émotions - L'endométriose - L'énurésie - L'épiderme - La fente labiale et la fente palatine - La fibromyalgie - La gingivite - Les globules blancs - Les globules rouges - La grippe - L'hernie discale - L'herpès - L'homéopathie - L'hypertension artérielle pulmonaire - L'hypertension artérielle - L'hyperthyroïdie - L'hypocondrie - L'implant cochléaire - L'implant dentaire - L'incontinence urinaire - Les infections nosocomiales - L'insomnie - Les types d'insulines injectables - Les jambes lourdes - Les jumeaux - La kinésithérapie - La leucémie - La liposuccion - Le mal de dos - La maladie coronarienne - Les maladies auto-immunes - Les maladies infectieuses - Le malaise vagal - La méningite - La migraine - Les muscles - L'obésité - L'oedème cérébral - L'oesophagite - L'ostéopathie - L'ostéoporose - L'otite - La pandémie - Perdre du poids - La périostite - La peste - La pharyngite - La plaque dentaire - La pneumonie - La prostate - La rhinite allergique - Le ronflement - La rougeole - La sarcoïdose - La sciatique - La sclérose en plaques - La sinusite - Le stress oxydatif - La syncope - La tendinite - La tension artérielle - Le tetanos - La thrombose - La tuberculose - La varicelle - Le vertige - Le vieillissement - Les calculs rénaux -




Continuer
mardi 16 avril 2024
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.