Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
Le traitement du mal de dos

Le mal de dos - Le diagnostic du mal de dos - Le traitement du mal de dos - Le traitement alternatif du mal de dos


Dossier traitement du mal de dos : Ce dossier traite les différents aspects du traitement du mal de dos

Le traitement du mal de dos


Le traitement du mal de dos varie de la gestion médicale à la chirurgie, la prise en charge médicale comprend l'éducation du patient, les médicaments pour soulager la douleur et les spasmes musculaires, les injection de cortisone autour de la moelle épinière, la thérapie physique (chaleur, massage par un thérapeute, les ultrasons, les exercices et la stimulation électrique), la chirurgie peut être généralement envisagée pour le mal de dos chronique qui dure plus de six semaines, elle peut être nécessaire avec la douleur implacable, une déficience grave de la fonction ou l'incontinence qui peut indiquer une irritation de la moelle épinière.

Dans la grande majorité des cas, le mal de dos se résout sans aide médicale, la douleur peut généralement être traitée avec des analgésiques en vente libre en pharmacie, le repos est utile, mais ne devrait pas normalement durer plus de quelques jours, trop de repos peut effectivement être contre-productif, le mal de dos est classé en deux types, aiguë c'est le mal de dos qui survient subitement et persiste pour une période maximale de trois mois, et chronique quand la douleur se développe progressivement sur une période plus longue, dure plus de trois mois, et cause des problèmes à long terme.

Plusieurs patients ont un mal de dos avec des épisodes occasionnels de douleurs plus intenses ainsi que des douleurs légères plus ou moins continue, ce qui rend plus difficile de déterminer le type aigu ou chronique du mal de dos, si les traitements ne donnent pas de résultats escomptés, le médecin peut prescrire des médicaments tels que des anti-inflammatoires et des analgésiques, recommander la physiothérapie et la kinésithérapeute, des injections de cortisone, la chirurgie et la thérapie cognitivo-comportementale.

Les médicaments


Le mal de dos qui ne répond pas bien aux analgésiques en vente libre peut exiger un anti-inflammatoires non-stéroïdiens AINS sur ordonnance comme la codéine ou l'hydrocodone, ils peuvent également être prescrits pour de courtes périodes, ils nécessitent une surveillance médicale étroite, les antidépresseurs tricycliques tels que l'amitriptyline ont été démontré pour soulager les symptômes du mal de dos, indépendamment de la dépression.

La thérapie physique


L'application de la chaleur, la glace, l'échographie et la stimulation électrique, ainsi que certaines techniques pour la libération des muscles du dos et des tissus mous peuvent aider à soulager la douleur, quand la douleur diminue le physiothérapeute peut introduire une certaine flexibilité et des exercices de musculation pour le dos et les abdominaux, les techniques sur l'amélioration de la posture peuvent également aider, le patient doit être encouragé à pratiquer les techniques régulièrement, même après la disparition de la douleur, pour empêcher la rechute.

Les injections de cortisone


Si les traitements mentionnés ci-dessus ne sont pas assez efficace, ou si la douleur descend vers les jambes, la cortisone peut être injectée dans l'espace péridural (espace autour de la moelle épinière), c'est un anti-inflammatoire, elle aide à réduire l'inflammation autour des racines nerveuses, la douleur s'estompera après moins de six semaines, les injections de botox (toxine botulique) peuvent aussi être utilisées pour les zones engourdies à cause de la douleur, selon certaines études antérieures, le botox peut réduire la douleur en paralysant les muscles, ces injections sont efficaces pour environ trois à quatre mois.

La chirurgie


La chirurgie pour le mal de dos est très rare, une chirurgie pour l'hernie discale peut être une option, surtout si il y a une douleur persistante et la compression du nerf qui peut conduire à une faiblesse musculaire, es exemples de procédures chirurgicales comprennent la fusion deux vertèbres, avec un greffon insérées entre eux, les vertèbres sont solidarisées et bloquées par des vis ou des cages métalliques, il y a un risque significativement plus élevé de développer l'arthrite par la suite dans les vertèbres adjacentes, un disque artificiel peut être implanter pour remplace le disque intervertébral défectueux, une discectomie (ablation partiellement d'un disque) peut être pratiquée si le disque est écrase les nerfs, le retrait partiel d'une vertèbre peut être pratiqué si elle pince de la moelle épinière ou les nerfs.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)


La thérapie cognitivo-comportementale peut aider les patients à gérer la douleur chronique du dos, la thérapie cognitivo-comportementale vise à remplacer les comportements inadaptés et les idées négatives par des réactions en adéquation avec la réalité, les patients qui peuvent être formés à réagir d'une manière différente à la douleur peuvent éprouver moins de douleur perçue, la La thérapie cognitivo-comportementale peut utiliser des techniques de relaxation ainsi que des stratégies pour maintenir une attitude positive, des études ont montré que les patients qui ont suivie une thérapie cognitivo-comportementale sont devenues plus actifs, ce qui entraîne un risque plus faible de récidive de douleurs au dos.




A lire :

La fertilité - L'infertilité masculine - Dossier ovulation - Dossier grossesse - La ménopause - La libido - Le rhumatisme - L'acné - Les acouphènes - L'allergie - L'amnésie - L'anévrisme - L'angine de poitrine - L'angine - L'anorexie - L'aphte - L'asthme - L'athérosclérose - L'autisme - L'avortement - Le bonheur - La boulimie - La bronchite - Les brûlures d'estomac - Le cancer - La carie dentaire - La cellulite inflammatoire - La cellulite peau d'orange - Le cerveau - La chimiothérapie - Le choléra - La circulation sanguine - Le clonage - La colique - Le collagène - Le coma - La contraception - La coqueluche - La crise cardiaque - La cystite - La dépression - La déshydratation - Le diabète - La distraction osseuse - La douleur - La dyslexie - La dyspnée - L'eczéma - L'élastine - L'embolie pulmonaire - Les émotions - L'endométriose - L'énurésie - L'épiderme - La fente labiale et la fente palatine - La fibromyalgie - La gingivite - Les globules blancs - Les globules rouges - La grippe - L'hernie discale - L'herpès - L'homéopathie - L'hypertension artérielle pulmonaire - L'hypertension artérielle - L'hyperthyroïdie - L'hypocondrie - L'implant cochléaire - L'implant dentaire - L'incontinence urinaire - Les infections nosocomiales - L'insomnie - Les types d'insulines injectables - Les jambes lourdes - Les jumeaux - La kinésithérapie - La leucémie - La liposuccion - Le mal de dos - La maladie coronarienne - Les maladies auto-immunes - Les maladies infectieuses - Le malaise vagal - La méningite - La migraine - Les muscles - L'obésité - L'oedème cérébral - L'oesophagite - L'ostéopathie - L'ostéoporose - L'otite - La pandémie - Perdre du poids - La périostite - La peste - La pharyngite - La plaque dentaire - La pneumonie - La prostate - La rhinite allergique - Le ronflement - La rougeole - La sarcoïdose - La sciatique - La sclérose en plaques - La sinusite - Le stress oxydatif - La syncope - La tendinite - La tension artérielle - Le tetanos - La thrombose - La tuberculose - La varicelle - Le vertige - Le vieillissement - Les calculs rénaux -




Continuer
dimanche 24 janvier 2021
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.