Biomaca version mobile
Votre panier est vide
L'ovulation
Avec : mamanandco

L'infertilité féminine et ses traitements - Les étapes de la fécondation in vitro (FIV)

Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Digg


Produits naturels qui améliorent la fertilité et l'ovulation
La maca Améliore l'ovulation et augmente la libido
Specifique femme (sauge, tribulus terrestris, cannelle, éleuthérocoque) Améliore la fertilité, l'ovulation et corrige les dysfonctions sexuelles


Dossier Ovulation

 : Ce dossier traite les différents aspects, signes et symptômes de l'ovulation

Nom latin de l'ovulation

: Ovum=oeuf

L'ovulation


L'ovulation est le processus dans un cycle menstruel par lequel un follicule ovarien mature, également connu sous le nom d'un ovocyte ou ovule, est la libéré à partir de l'un des follicules de De Graaf, cette période de l'ovulation est appelée la phase ovulatoire ou la phase péri ovulatoire, elle ne dure que quelques jours dans le cycle menstruel.

Le processus de l'ovulation


Le processus de l'ovulation est contrôlé par l'hypothalamus et par la sécrétion de l'hormone lutéinisante (LH) et l'hormone folliculo-stimulante (FSH), en phase pré ovulatoire la glaire cervicale est libérée, elle est transparente et son abondance augmente, l'ovulation est déclenchée par un pic du niveau de l'hormones FSH et LH, elle se produit durant la phase folliculaire du cycle menstruel lorsqu'un ovule mature est libéré de l'ovaire, il descend dans la trompe de Fallope pour être fécondé par un spermatozoïde, l'implantation a lieu environ 5 ou 7 jours après la fécondation, la muqueuse utérine s'épaissit pour préparer la nidation, si l'ovule n'est pas fécondé il se détache de la paroi utérine et provoque ainsi la menstruation.

La phase fertile et la période de l'ovulation


Les quelques jours après l'ovulation constituent la phase fertile, le temps depuis le début de la dernière période menstruelle jusqu'au jour de l'ovulation est en moyenne de 14 jours, entre 10 et 16 jours elle est considéré comme normal, 16 jours pour une ovulation tardive, même s'il est de moins de 12 jours on a toute les chances d'avoir une grossesse avec succès, même si la durée varie considérablement d'une femme à l'autre la longueur du cycle reste assez uniforme, la durée du cycle menstruel seul n'est pas un indicateur fiable de la date de l'ovulation, bien qu'en général une ovulation précoce se traduira par un cycle menstruel plus courte et vice versa, la phase fertile de la femme commence avec la phase péri ovulatoire lorsque l'ovule descend dans la trompe de Fallope, cette phase ne dure que 2 à 3 jours par mois, pour déterminer la date de l'ovulation pour un cycle menstruel il existe plusieurs symptômes et signes cliniques que les femmes peuvent reconnaître et une méthode qui permet le calcule théorique de cette date.

(la durée du cycle) - (14 jours) = (jour de l'ovulation), par exemple :
Pour un cycle de 21 jours : L'ovulation a lieu le 7ème jour (21-14=7)
Pour un cycle de 28 jours : L'ovulation a lieu le 14ème jour (28-14=14)
Pour un cycle de 35 jours : L'ovulation a lieu le 21ème jour (35-14=21)

C'est normal que le jour de l'ovulation varie selon le cycle, l'ovulation peut avoir lieu entre le 7èm et le 21èm jour du cycle menstruel.

Les tests d'ovulation


La durée du cycle seul n'est pas un indicateur fiable pour déterminer le jour de l'ovulation, une ovulation plus tôt se traduira par un cycle menstruel plus court, et vice versa, les tests d'ovulation, en vente libre dans les pharmacies, détectent l'hormone lutéinisante (LH) sécrétée par la femme dans la phase folliculaire, le taux de l'hormone LH atteint un pic 36 heures avant l'ovulation, ce pic permet de signaler une ovulation prochaine chez la femme.

Les signes cliniques et symptômes de l'ovulation


Le début de l'ovulation peut être détecté par différents signes, seule la femme elle-même peut facilement les percevoir, c'est une ovulation dissimulée, les symptômes et signes vécu par la femme lors de l'ovulation sont des changements de la température du corps, un sens aigu de l'odorat, des changements dans le col de l'utérus et quelques fois des douleurs ovulatoires appelées Mittelschmerz, juste avant l'ovulation beaucoup de femmes ont une augmentation du désir sexuel, une étude a conclue que les femmes s'embellissent pendant l'ovulation, le professeur belge Jacques Donnez prend des photos de femmes splendides au moment exact de leur ovulation.

Le cycle menstruel normal comprend 3 phases ovulatoires


La phase folliculaire est la première phase du cycle menstruel, elle commence par maturation d'un certain nombre de follicules jusqu'à l'ovulation, les principales hormones associées sont les oestrogènes, qui sont nettement supérieur au cours de cette phase que les autres phases du cycle.

La phase d'ovulation est la deuxième phase du cycle menstruel, elle commence par la libération d'un ovule mature et s'arrête dans la métaphase en attente de la phase finale, la principale hormone associée c'est l'hormone LH, qui est nettement supérieur au cours de cette phase que les autres phases du cycle.

La phase lutéale est la dernière phase de la cycle menstruel, elle commence par la formation du corps jaune et se termine par la grossesse ou la lutéolyse, la principale hormone associée c'est la progestérone, qui est nettement supérieur au cours de cette phase que les autres phases du cycle.

La phase folliculaire ou péri-ovulatoire


Sous le contrôle de la sécrétion de l'hormone FSH commence la maturation d'un certain nombre de follicules qui atteindront la taille maximum de 15 mm de diamètre environ la veille de l'ovulation, un seul de ces follicules donnera un ovocyte, dans cette phase, l'ovule est entouré d'une couronne de cellules de la granulosa qui forment l'amas de cellule du cumulus, c'est la corona radiata, ces derniers subissent une période de prolifération et mucification, la sécrétion d'acide hyaluronique rassemble les cellules du cumulus dans une matrice collante autour de l'ovule jusqu'à l'ovulation, il a été démontré qu'ils sont nécessaires à la fécondation, le nombre de cellules du cumulus provoque une augmentation concomitante de l'antre du volume du fluide qui peut gonfler le follicule à plus de 20 mm de diamètre.
phase folliculaire ou péri-ovulatoire

La phase d'ovulation


Grâce au signal initié par l'hormone LH les protéases, sécrétées par le follicule, dégradent le tissu folliculaire, l'ovocyte quitte le follicule et sort dans la cavité péritonéale où il est capturé par les fimbriae à la fin de la trompe de Fallope, l'ovocyte poussé par les cils migre vers l'utérus, à ce stade la méiose I est terminée, la méiose II sera arrêtée dans la métaphase jusqu'à la fécondation.
phase ovulation

La phase lutéale ou post-ovulatoire


Après l'ovulation, sous l'influence des hormones FSH et LH le follicule se transforme en corps jaune, il continue à croître et produit d'importantes quantités de l'hormone de progestérone et dans une moindre mesure des oestrogènes, la progestérone joue un rôle vital en préparant l'endomètre à l'implantation, elle a aussi pour effet secondaire d'augmenter la température du corps, plusieurs jours après l'ovulation la quantité croissante d'oestrogènes produite par le corps jaune peut produire pendant un ou deux jours de la glaire cervicale et provoquer une baisse de température du corps, c'est ce qu'on appelle une poussée d'oestrogènes.

Si l'ovocyte n'est pas fécondé il dégénère environ 24 heures après l'ovulation, en dégénérant le corps jaune (corpus luteum) provoque la baisse des niveaux de progestérone et d'oestrogènes, cette baisse des hormones ovariennes provoque une augmentation des taux de l'hormone FSH qui engage le recrutement des follicules pour le prochain cycle et déclenche ainsi la fin de la phase lutéale et le début d'un nouveau cycle menstruel.
phase luteale

Si l'ovocyte est fécondé la perte du corps jaune peut être prévenue par l'implantation d'un embryon, après l'implantation l'embryon produit la gonadotrophine chorionique humaine (HCG), la HCG est structurellement similaire à la LH et permet de conserver le corps jaune, étant donné que cette hormone est unique à l'embryon la plupart des tests de grossesse recherchent sa présence, si l'implantation se produit le corps jaune continuera à produire de la progestérone et maintenir la température du corps élevée durant 8 à 12 semaines, après la grossesse commence.

Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Digg


A lire :

La fertilité - L'infertilité masculine - Dossier ovulation - Dossier grossesse - La ménopause - La libido - Le rhumatisme - La circulation sanguine - Les globules blancs - Les globules rouges - La kinésithérapie - L'élastine - Le collagène - L'épiderme - L'obésité - Perdre du poids - Le ronflement - Le vieillissement - Le clonage - La contraception - La distraction osseuse - La fente labiale et la fente palatine - L'homéopathie - La liposuccion - Le bonheur - L'avortement - L'ostéopathie - L'implant cochléaire - Les muscles - Les jumeaux - Les types d'insulines injectables - Le cerveau - L'implant dentaire - La plaque dentaire - La carie dentaire - Le malaise vagal - Le coma - La crise cardiaque - La colique - L'angine - Les acouphènes - L'amnésie - L'angine de poitrine - La cellulite inflammatoire - La cellulite peau d'orange - Le choléra - La dépression - La déshydratation - La dyslexie - La dyspnée - L'embolie pulmonaire - La fibromyalgie - La gingivite - L'hyperthyroïdie - L'hypocondrie - L'insomnie - La leucémie - La maladie coronarienne - Les maladies auto-immunes - Les maladies infectieuses - L'oedème cérébral - La méningite - L'oesophagite - L'otite - La pandémie - La pharyngite - La pneumonie - La prostate - La rhinite allergique - La rougeole - La sarcoïdose - La sciatique - La sclérose en plaques - La sinusite - La syncope - La tendinite - La tension artérielle - Le tetanos - La thrombose - La tuberculose - La varicelle - Le vertige - L'acné - L'allergie - L'anévrisme - L'asthme - L'autisme - L'anorexie - La boulimie - La bronchite - Les brûlures d'estomac - Le cancer - La chimiothérapie - L'aphte - La coqueluche - Le diabète - La douleur - L'eczéma - L'endométriose - L'énurésie - La grippe - L'hernie discale - L'herpès - L'hypertension artérielle - L'incontinence urinaire - Les infections nosocomiales - Les jambes lourdes - La migraine - Le stress oxydatif - Les émotions - La peste - L'ostéoporose - La périostite - Le mal de dos - L'athérosclérose - L'hypertension artérielle pulmonaire - La cystite -




Continuer
samedi 22 novembre 2014
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.