Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
L'infertilité féminine

L'infertilité féminine - Les cycles irréguliers - Les traitements des cycles irréguliers - L'endométriose - Les ovaires polykystiques (OPK et OMPK) - L'obstruction des trompes de Fallope - La fécondation in vitro (FIV) - L'infertilité masculine -


Dossier infertilité féminine : Ce dossier traite les différents aspects de l'infertilité féminine

L'infertilité féminine


L'infertilité c'est l'incapacité de tomber enceinte après un an de rapports sexuels réguliers, environ 10% des couples sont touchés par l'infertilité, les causes sont multiples et sont dus à une combinaison de facteurs tels que l'âge, les troubles de la production des spermatozoïdes et les troubles de l'ovulation, environ 20% des cas d'infertilité sont d'origine indéterminée.

L'infertilité féminine et l'âge


L'âge a un un impact négatif sur la fertilité, le temps de la grossesse, le risque de fausse couche et de la santé de l'enfant, les femmes naissent avec un nombre d'ovocyte définie, avec l'âge ce nombre diminue en quantité et en qualité, la femme prend plus de temps pour concevoir et augmente ainsi le risque de ne pas être en mesure de tomber enceinte.

Cependant, le risque de fausse couche, de complications de la grossesse et d'accouchement prématuré augmente, les chances de tomber enceinte diminuent de 3% à 5% par an après l'âge de 30 ans, cette baisse de fertilité est accentuée dans une plus grande mesure après 40 ans, à partir de 32 ans, les chances d'une femme de tomber enceinte diminuent progressivement, à 35 ans la baisse de la fertilité s'accélère, et à 40 ans la fertilité diminue de moitié, elle est autour de 5%.

L'infertilité féminine et la glaire cervicale hostile


La glaire cervicale peut être hostile aux spermatozoïdes, c'est souvent l'une des dernières choses testée pour les femmes infertiles, mais elle peut être assez fréquente et peut être diagnostiquée par un simple test post-coïtal de Hühner, au moment de l'ovulation le col de l'utérus sécrète une quantité abondante de la glaire cervicale, au moment le plus fertile la glaire cervicale devient extensible et claire comme la consistance des blancs d'oeufs, à ce stade, la glaire cervicale protège les spermatozoïdes et les aide dans leur voyage vers l'ovule.

Mais dans certains cas la glaire cervicale peut effectivement devenir très hostile et tuer les spermatozoïdes avant même qu'ils aient une chance de se rendre à l'ovule, c'est ce qu'on appelle l'hostilité de la glaire cervicale, lorsque ce problème se pose, les spermatozoïdes sont incapables de pénétrer dans le col de l'utérus et donc une grossesse devient impossible.

Le test post-coïtal de Hühner


Un problème avec la glaire cervicale peut être la cause de l'infertilité, un test de Hühner vérifie sous microscope la glaire cervicale après un rapport sexuel en période d'ovulation pour voir si les spermatozoïdes sont présents et se déplacer normalement, ce test peut être utilisé si une femme n'est pas en mesure de tomber enceinte ou dans le cas d'une infertilité inexpliquée, le test est effectué lorsque la glaire cervicale est mince et extensible et le sperme peut facilement se déplacer dans l'utérus, dans les 2 à 8 heures après des relations sexuelles le médecin recueille et examine sous microscope un échantillon de glaire cervicale.

Comment se prépare le test de Hühner


Un test de Hühner est fait chez le médecin, il est similaire à un examen pelvien ou un test de Pap, le test de Hühner doit être fait les jours d'ovulation, les rapports sexuels doivent être de moins de 8 heures avant le test, le jour du test le médecin prélève un échantillon de la glaire cervicale avec un outil appelé spéculum, ce qui permet de vérifier sous microscope si les spermatozoïdes sont présents et se déplacer normalement.

Si les spermatozoïdes sont immobiles cela peut signifier que la glaire cervicale a des problèmes qui affectent le sperme, ou il y a des anticorps contre les spermatozoïdes (infertilité immunologique), la stimulation hormonale de type FSH est un traitement qui permet d'améliorer la glaire, et en cas d'acidité qui tue les spermatozoïdes, il y a des traitements d'alcalinisation de la glaire.

La glaire cervicale permet de détecter l'ovulation


Les changements dans la glaire cervicale est un moyen facile et très efficace pour détecter l'ovulation, pour un cycle de 28 jours, la glaire cervicale évolue, du 1er au 5e jour les menstruations surviennent, du 6e au 9e jour il n'a y pas ou peu de glaire cervicale, du 10e au 12e jour la glaire cervicale devient progressivement plus blanche, du 13e au 15e jour la glaire devient mince, glissante, élastique et claire, semblable à la consistance de blancs d'oeufs, c'est l'étape la plus fertile, du 16e au 21e jour la glaire devient collante et épaisse, et du 22e au 28e il n'y a plus de glaire.

L'infertilité féminine et la sténose du col de l'utérus


La sténose cervicale c'est le rétrécissement du passage du col de l'utérus (la partie inférieure de l'utérus), la voie de passage à travers le col de l'utérus est étroite ou complètement fermée, c'est une des causes de l'infertilité féminine car le sperme ne peut pas passer à travers le col de l'utérus pour féconder l'ovule, un petit groupe de femmes peut avoir un rétrécissement du col utérin dans lequel le sperme ne peut pas passer à travers le canal cervical, que ce soit en raison de la production anormale de la glaire cervicale ou une intervention chirurgicale cervicale antérieure, ce problème peut être traité.

Certaines femmes sont nées avec sténose cervicale, dans d'autres cas les résultats de la sténose cervicale d'un trouble comme la chirurgie pour traiter les changements du col de l'utérus, les procédures qui détruisent ou éliminent la muqueuse de l'utérus chez les femmes qui ont des saignements persistants, la radiothérapie du col de l'utérus ou de la muqueuse de l'utérus, la sténose du col de l'utérus peut se traduire par une accumulation de sang dans l'utérus (hematometra), chez les femmes qui sont encore en période de règles, le sang menstruel peut s'écouler vers l'arrière dans le bassin et causer de l'endométriose.

Le diagnostic de la sténose du col de l'utérus


Le diagnostic est basé sur les symptômes et les circonstances telles que des anomalies menstruelles comme aucune période (aménorrhée), des règles douloureuses (dysménorrhée) après une intervention chirurgicale sur le col de l'utérus, des saignements anormaux, l'hematometra ou un pyomètre, ou lorsque les médecins ne peuvent pas insérer un instrument dans le col pour obtenir un échantillon de tissu du col de l'utérus pour un test de frottis vaginal souvent appelé test de Papanicola (PAP), ou une variante de celui-ci de cytologie cervicale ou une biopsie de l'endomètre à partir de la muqueuse de l'utérus.

Les médecins prélèvent des échantillons de tissus à partir du col de l'utérus et de la muqueuse utérine pour les examiner au microscope, ils confirment ensuite le diagnostic en essayant de passer une sonde à travers le col dans l'utérus.

Le traitement de la sténose du col de l'utérus


Le traitement consiste à dilater le col de l'utérus, le col de l'utérus peut être élargie par l'insertion progressive de petites dilatateurs à travers son ouverture, des baguettes métalliques lubrifiées, pour essayer de garder le col ouvert les médecins peuvent placer un tube pendant 4 à 6 semaines, la sténose cervicale est traitée lorsque les femmes ont des symptômes d'une hematometra, un pyomètre ou une infertilitée inexpliquée.




A lire :

La fertilité - L'infertilité masculine - Dossier ovulation - Dossier grossesse - La ménopause - La libido - Le rhumatisme - L'acné - Les acouphènes - L'allergie - L'amnésie - L'anévrisme - L'angine de poitrine - L'angine - L'anorexie - L'aphte - L'asthme - L'athérosclérose - L'autisme - L'avortement - Le bonheur - La boulimie - La bronchite - Les brûlures d'estomac - Le cancer - La carie dentaire - La cellulite inflammatoire - La cellulite peau d'orange - Le cerveau - La chimiothérapie - Le choléra - La circulation sanguine - Le clonage - La colique - Le collagène - Le coma - La contraception - La coqueluche - La crise cardiaque - La cystite - La dépression - La déshydratation - Le diabète - La distraction osseuse - La douleur - La dyslexie - La dyspnée - L'eczéma - L'élastine - L'embolie pulmonaire - Les émotions - L'endométriose - L'énurésie - L'épiderme - La fente labiale et la fente palatine - La fibromyalgie - La gingivite - Les globules blancs - Les globules rouges - La grippe - L'hernie discale - L'herpès - L'homéopathie - L'hypertension artérielle pulmonaire - L'hypertension artérielle - L'hyperthyroïdie - L'hypocondrie - L'implant cochléaire - L'implant dentaire - L'incontinence urinaire - Les infections nosocomiales - L'insomnie - Les types d'insulines injectables - Les jambes lourdes - Les jumeaux - La kinésithérapie - La leucémie - La liposuccion - Le mal de dos - La maladie coronarienne - Les maladies auto-immunes - Les maladies infectieuses - Le malaise vagal - La méningite - La migraine - Les muscles - L'obésité - L'oedème cérébral - L'oesophagite - L'ostéopathie - L'ostéoporose - L'otite - La pandémie - Perdre du poids - La périostite - La peste - La pharyngite - La plaque dentaire - La pneumonie - La prostate - La rhinite allergique - Le ronflement - La rougeole - La sarcoïdose - La sciatique - La sclérose en plaques - La sinusite - Le stress oxydatif - La syncope - La tendinite - La tension artérielle - Le tetanos - La thrombose - La tuberculose - La varicelle - Le vertige - Le vieillissement - Les calculs rénaux -




Continuer
lundi 23 avril 2018
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.