Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
Le traitement chirurgical du ronflement

Le ronflement - L'évaluation du ronflement - Le traitement du ronflement - Le traitement chirurgical du ronflement


Dossier traitement chirurgical du ronflement : Ce dossier traite les différents aspects du traitement chirurgical du ronflement

Les options chirurgicales pour le traitement du ronflement


Le traitement chirurgical du ronflement est conçue pour réduire l'obstruction ou le rétrécissement des voies respiratoires qui provoque le ronflement, il peut y avoir plus d'une zone concernée, donc une intervention chirurgicale sur une seule des zones de rétrécissement peut aider à réduire les bruits du ronflement mais pas l'éliminer complètement, le traitement chirurgical du ronflement est généralement axé sur les voies nasales, le palais mou, la luette et la langue, la plupart des interventions chirurgicales sont effectuées sous anesthésie locale dans le cabinet du médecin.

Il est prudent de se soumettre à une étude du sommeil formelle (polysomnographie) avant d'effectuer la chirurgie pour s'assurer que le ronflement n'est pas une manifestation de l'apnée obstructive du sommeil, car une correction chirurgicale peut masquer les symptômes évidents d'une maladie potentiellement grave et laisser l'apnée du sommeil non diaglestiquée.

La chirurgie nasale et l'énergie radiofréquence


La chirurgie nasale pour traiter le ronflement est généralement axée sur l'amélioration des voies respiratoires nasales, cependant, certaines études ont montré que le ronflement peut survenir après l'amélioration de la respiration nasale, l'énergie haute fréquence peut être utilisée pour réduire les cornets en créant un tissu cicatriciel, résultant en un passage nasal plus ouvert, la procédure prend environ 15 minutes, ma plupart de ce temps est consacré à l'anesthésie locale des tissus nasals.

La procédure est effectuée avec une sonde qui est placé dans les tissus, l'énergie radiofréquence est alors libérée dans les tissus pendant environ dix secondes, plusieurs applications sont réalisées sur chaque côté du nez pour un effet maximal, la procédure est réussie après la formation de tissu cicatriciel, par conséquent, il faut environ trois mois pour voir le plein effet de la procédure, comme le tissu cicatriciel adoucit au fil du temps, cependant, le gonflement et le rétrécissement peuvent réapparaître, la procédure peut alors être répétée au besoin du patient.

La correction du septum nasal


Plusieurs autres problèmes anatomiques peuvent causer ou aggraver le ronflement, le septum nasal c'est la paroie qui sépare les deux parties droite et gauche des voies nasales, après un traumatisme le septum peut être dévié d'un côté ou de part et d'autre, d'un côté par la face avant de la cloison et de l'autre par l'arrière de la cloison, la déviation de la cloison peut être corrigée en supprimant le cartilage tordu, cette opération est habituellement effectuée dans la salle d'opération sous anesthésie générale, quand l'obstruction nasale est corrigée le ronflement cesse.

Les polypes nasaux


Les polypes nasaux sont des excroissances des muqueuses dans le nez qui sont habituellement produits par des allergies, comme ils continuent à grandir au fil du temps, ils peuvent provoquer une obstruction nasale, si les polypes sont assez grands, ils nécessitent une intervention chirurgicale pour les retirer, le retrait des polypes réduit l'obstruction nasale, cette chirurgie a déjà été effectuée sous anesthésie locale, cependant, il est plus habituel d'effectuer cette opération sous anesthésie générale.

Les options de chirurgie buccale


Le ronflement peut aussi être causé par la longue, le palais et la luette, il existe plusieurs procédures chirurgicales qui améliorent la luette et le palais, certaines procédures éliminent le tissu tandis que d'autres essaient de rigidifier les tissus, parce que les procédures sont effectuées sur les tissus mous, au fil du temps le raidissement des tissus peut s'adoucir, en conséquence, une rechute est possible et le ronflement peut se revenir.

L'ablation de la luette (uvulectomie)


L'uvulectomie c'est l'ablation de la luette, cela peut facilement être réalisé sous anesthésie locale, cependant, il existe une période d'une à deux semaines d'inconfort dans la gorge après la procédure, certaines patients ont besoin des analgésiques forts pour plusieurs jours, tandis que d'autres n'ont besoin que de paracétamol ou un médicament équivalent, la plupart des patients décrivent la douleur comme semblable à une mauvaise angine virale qui est pire au moment d'avaler, les principaux risques de l'uvulectomie sont des douleurs, des saignements, et la parole modifié (si le patient parle une langue avec fricatives gutturaux comme farsi).

L'uvulopalatoplastie assistée par laser (LAUP)


L'uvulopalatoplastie assistée par laser (LAUP) est une procédure qui implique plus de rognage du palais avec un laser, elle peut être effectuée sous anesthésie locale, les petites coupures sont faites dans la bouche de chaque côté de la luette avec un laser, plusieurs procédures sont généralement nécessairs pour un effet maximal, la cicatrisation provoquée par la procédure rigidifie le palais ce qui diminue la capacité de la bouche à vibrer, cette procédure se traduit par une douleur modérée pendant une à deux semaines qui est généralement contrôlée par des analgésiques oraux.

L'intervention par radiofréquence


L'intervention par radiofréquence consiste à rigidifier le voile du palais sans ablation, elle peut être réalisée sous anesthésie locale avec une sonde, un échauffement contrôlé (moins de 100 degrés celsius) de radiofréquence est appliqué pendant environ dix secondes avec la sonde sur le voile du palais de la bouche, en cicatrisant le palais devient plus rigide et vibre moins, généralement, le tissu cicatriciel continue à se former pour un maximum de trois mois, jusqu'à 77% des patients déclarent ronfler moins après cette procédure.

Les implants palatins


Les implants palatins sont utilisés pour traiter le ronflement, ils sont faits à partir de fils de polyester fins et tressés, un matériau non réactif qui a été utilisé en la chirurgie, le placement des implants se fait près du bord postérieur de la voûte palatine, 3 implants d'une longueur de 18,0 mm et de 1,5 mm de diamètre sont placés sous anesthésie locale à l'aide d'un petit outil de fixation jetable à l'arrière de la voûte du palatine de manière permanente, ils sont invisibles lorsqu'ils sont en place, ils raidissent le palais comme le tissu cicatriciel après des traitements de radiofréquence de sorte que la réapparition du ronflement doit être réduite, la majorité des patients reprennent leurs activités et leur régime alimentair le jour même.




A lire :

La fertilité - L'infertilité masculine - Dossier ovulation - Dossier grossesse - La ménopause - La libido - Le rhumatisme - L'acné - Les acouphènes - L'allergie - L'amnésie - L'anévrisme - L'angine de poitrine - L'angine - L'anorexie - L'aphte - L'asthme - L'athérosclérose - L'autisme - L'avortement - Le bonheur - La boulimie - La bronchite - Les brûlures d'estomac - Le cancer - La carie dentaire - La cellulite inflammatoire - La cellulite peau d'orange - Le cerveau - La chimiothérapie - Le choléra - La circulation sanguine - Le clonage - La colique - Le collagène - Le coma - La contraception - La coqueluche - La crise cardiaque - La cystite - La dépression - La déshydratation - Le diabète - La distraction osseuse - La douleur - La dyslexie - La dyspnée - L'eczéma - L'élastine - L'embolie pulmonaire - Les émotions - L'endométriose - L'énurésie - L'épiderme - La fente labiale et la fente palatine - La fibromyalgie - La gingivite - Les globules blancs - Les globules rouges - La grippe - L'hernie discale - L'herpès - L'homéopathie - L'hypertension artérielle pulmonaire - L'hypertension artérielle - L'hyperthyroïdie - L'hypocondrie - L'implant cochléaire - L'implant dentaire - L'incontinence urinaire - Les infections nosocomiales - L'insomnie - Les types d'insulines injectables - Les jambes lourdes - Les jumeaux - La kinésithérapie - La leucémie - La liposuccion - Le mal de dos - La maladie coronarienne - Les maladies auto-immunes - Les maladies infectieuses - Le malaise vagal - La méningite - La migraine - Les muscles - L'obésité - L'oedème cérébral - L'oesophagite - L'ostéopathie - L'ostéoporose - L'otite - La pandémie - Perdre du poids - La périostite - La peste - La pharyngite - La plaque dentaire - La pneumonie - La prostate - La rhinite allergique - Le ronflement - La rougeole - La sarcoïdose - La sciatique - La sclérose en plaques - La sinusite - Le stress oxydatif - La syncope - La tendinite - La tension artérielle - Le tetanos - La thrombose - La tuberculose - La varicelle - Le vertige - Le vieillissement - Les calculs rénaux -




Continuer
jeudi 26 avril 2018
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.