Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
Le ronflement

Le ronflement - L'évaluation du ronflement - Le traitement du ronflement - Le traitement chirurgical du ronflement - La mélisse - La citronnelle - Le gingembre


Dossier ronflement : Ce dossier traite les différents aspects du ronflement

Le ronflement


Le ronflement c'est le résultat sonore de la vibration de structures respiratoires pendant le sommeil due à l'obstruction des voies respiratoires qui provoque une turbulence dans le flux d'air, le son peut être doux mais dans d'autres cas il peut être fort et désagréable, le ronflement peut être un signe de maladies sous-jacentes comme le syndrome de l'apnées-hypopnées du sommeil (SAHS), de manière globale les structures impliquées dans le ronflement sont le palais mou et les luettes, le flux d'air anormal est provoqué par une obstruction des voies respiratoires.

L'obstruction des voies nasales


La respiration se fait naturellement par le nez, les personnes présentant une obstruction des voies nasales qui doivent respirer par la bouche ronflent car le flux d'air provoque une plus grande vibration des tissus, l'obstruction des voies nasales peut être causée par une déviation de la cloison nasale, des allergies, des infections des sinus, du gonflement des cornets, ou de grandes végétations adénoïdes a l'arrière de la gorge, chez les adultes, les causes les plus courantes de l'obstruction nasale sont des déviations septales d'un nez ou le gonflement des tissus, chez les enfants, les végétations adénoïdes sont souvent la cause de l'obstruction nasale.

Le rétrécissement des voies respiratoires


Pendant le sommeil en position couchée sur la dos, le palais, les amygdales et la langue sont tirés vers l'arrière ce qui rétrécit suffisamment les voies aériennes pour provoquer une turbulence dans le flux d'air, la vibration des tissus, et le ronflement, lorsque la personne est rappelée pour rouler sur son côté, les tissus ne sont plus tirés vers l'arrière et le ronflement cèsse, les amygdales sont conçus pour détecter et combattre les infections, ils sont situés à l'arrière de la bouche de chaque côté de la gorge (oropharynx), ils peuvent gonfler à cause d'une infection et rétrécir les voies respiratoires ce qui peut aussi provoquer le ronflement.

Les médicaments et l'alcool


Le ronflement est couramment dû à la faiblesse des muscles des voies respiratoires pendant le sommeil, mais aussi certains médicaments ainsi que l'alcool peuvent conduire à l'amélioration de la relaxation des muscles pendant le sommeil, comme les muscles de la bouche, du cou, la langue et le pharynx, cela conduit à une voie respiratoire inférieure et une plus grande vibration des tissus, certains médicaments comme les somnifères favorisent un sommeil plus profond qui peut également aggraver le ronflement.

L'importance clinique du ronflement


Le ronflement peut être un signe d'un trouble médical sous-jacent qui nécessite un traitement, il est important de déterminer si le ronflement est associé à une maladie sous-jacente ou un problème isolé (ronflement primaire), plus précisément, le ronflement primaire n'est pas associé à l'apnée obstructive du sommeil, la résistance des voies aériennes supérieures, l'insomnie ou d'autres troubles du sommeil, cette distinction est importante en raison du lien entre les maladies sous-jacentes et d'autres effets néfastes sur la santé.

L'apnée obstructive du sommeil


Le syndrome de l'apnée obstructive du sommeil (SAOS) est associé à des risques élevés de maladies cardiovasculaires telles que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, cette association existe en raison de la prévalence élevée de l'hypertension artérielle chez les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil, d'autre part, des études ont montré que le ronflement primaire ne provoque pas des taux plus élevés d'hypertension artérielle par rapport à la population en général, malgré cela, il y a plus de preuves d'une relation entre le ronflement et d'autres problèmes de santé importants, cependant, la relation exacte reste incertaine.

Les différents niveaux de ronflement


Une légère résistance au flux d'air dans les voies respiratoires supérieures peut entraîner des ronflements qui ne sont pas associés à une perturbation du sommeil, si la résistance au flux d'air augmente, les efforts visant à maintenir la ventilation et la respiration adéquate peuvent provoquer une excitation passagère de sommeil qui n'est généralement pas assez importante pour réduire le niveau d'oxygène dans le sang et crée une hypoxie, ce trouble s'appelle l'effort respiratoire connexe.

Lorsque la résistance au flux d'air augmente encore, les efforts ventilatoires ne peuvent pas suivre le degré de résistance pour maintenir des niveaux adéquats d'oxygène, et le débit diminue ou s'arrête conduisant souvent à une diminution des niveaux d'oxygène dans le sang et une hypoxie, en conséquence, le sommeil devient plus fragmenté et les éveils plus fréquents, ces événements sont appelés hypopnées obstructives, et le trouble est appelé syndrome d'apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS).




A lire :

La fertilité - L'infertilité masculine - Dossier ovulation - Dossier grossesse - La ménopause - La libido - Le rhumatisme - L'acné - Les acouphènes - L'allergie - L'amnésie - L'anévrisme - L'angine de poitrine - L'angine - L'anorexie - L'aphte - L'asthme - L'athérosclérose - L'autisme - L'avortement - Le bonheur - La boulimie - La bronchite - Les brûlures d'estomac - Le cancer - La carie dentaire - La cellulite inflammatoire - La cellulite peau d'orange - Le cerveau - La chimiothérapie - Le choléra - La circulation sanguine - Le clonage - La colique - Le collagène - Le coma - La contraception - La coqueluche - La crise cardiaque - La cystite - La dépression - La déshydratation - Le diabète - La distraction osseuse - La douleur - La dyslexie - La dyspnée - L'eczéma - L'élastine - L'embolie pulmonaire - Les émotions - L'endométriose - L'énurésie - L'épiderme - La fente labiale et la fente palatine - La fibromyalgie - La gingivite - Les globules blancs - Les globules rouges - La grippe - L'hernie discale - L'herpès - L'homéopathie - L'hypertension artérielle pulmonaire - L'hypertension artérielle - L'hyperthyroïdie - L'hypocondrie - L'implant cochléaire - L'implant dentaire - L'incontinence urinaire - Les infections nosocomiales - L'insomnie - Les types d'insulines injectables - Les jambes lourdes - Les jumeaux - La kinésithérapie - La leucémie - La liposuccion - Le mal de dos - La maladie coronarienne - Les maladies auto-immunes - Les maladies infectieuses - Le malaise vagal - La méningite - La migraine - Les muscles - L'obésité - L'oedème cérébral - L'oesophagite - L'ostéopathie - L'ostéoporose - L'otite - La pandémie - Perdre du poids - La périostite - La peste - La pharyngite - La plaque dentaire - La pneumonie - La prostate - La rhinite allergique - Le ronflement - La rougeole - La sarcoïdose - La sciatique - La sclérose en plaques - La sinusite - Le stress oxydatif - La syncope - La tendinite - La tension artérielle - Le tetanos - La thrombose - La tuberculose - La varicelle - Le vertige - Le vieillissement - Les calculs rénaux -




Continuer
vendredi 20 octobre 2017
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.