Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
La livèche

La livèche - La culture de la livèche - La digestion - La dyspepsie - La cystite - L'incontinence urinaire - La bronchite


Dossier livèche : Ce dossier traite les différents aspects de la livèche

La livèche


La livèche (Levisticum officinale), de la famille des Apiaceae, est une plante herbacée vivace ombellifère aromatique semblable en apparence à l'angélique, originaire d'Europe, mais se pousse dans l'ensemble du nord des États-Unis et au Canada, elle a été utilisé dans la médecine populaire depuis plus de 500 ans, principalement pour ses effets gastro-intestinaux, elle a une réputation pour une utilisation comme carminative, mais elle a également été utilisée comme diurétique et pour la gestion des maux de gorge, aujourd'hui, les extraits de la livèche sont utilisés comme arômes pour les liqueurs, extraits d'épices et spiritueux amères et des parfums pour les produits cosmétiques.

Les avantages


La livèche est utilisée comme plante médicinale, sa réputation est grandement fondée, les racines et les fruits sont stimulantes, elle est utilisée comme un remède contre la douleur et l'inflammation de l'appareil urinaire, pour la prévention des calculs rénaux, elle a une action diurétique pour augmenter le flux de miction en cas d'infection des voies urinaires ou de rétention d'eau, ses qualités étant similaires à celles de l'angélique, les feuilles sont utilisées pour leur effet emménagogue pour stimuler le flux sanguin dans la région pelvienne et l'utérus, elle est aussi efficace, comme la maca, dans les menstruations irrégulières.

La livèche a une action carminative, elle est utilisée dans les troubles de l'estomac, pour l'indigestion, les brûlures d'estomac, de ballonnement, de gaz intestinaux, en particulier pour les cas de coliques, elle est également utilisée pour les maux de gorge, l'angine, la racine est largement utilisée par les Chinois dans une large mesure comme stimulant expectorant pour les affections respiratoires, la pleurésie (inflammation de la plèvre, la membrane qui entoure les poumons), la livèche est utilisée aussi pour la goutte, les douleurs articulaires, le rhumatisme, et les migraines, la nature sudorifique des racines est utilisée pour exalter les troubles de la transpiration.

La composition


La livèche contient l'acide angélique, un extractive amère, les résines, le principe colorant a été isolé par Niklis qui lui donne le nom de ligulin, et propose une application importante de celui-ci qui peut être faite dans l'eau, il donne au liquide sa propre couleur pourpre-rouge fine, qui ne subit aucun changement, mais si l'eau calcaire est substituée, la couleur rouge disparaît en quelques secondes suivie d'une belle couleur bleue, en raison de l'alcalinité de ces derniers, la livèche contient environ 2% d'une huile responsable de sa saveur et son odeur caractéristique, cette huile est composée principalement 70% des lactones phtalides (3-butylphtalide, cis et trans-butyldenephthalide, cis et trans-ligustilide, sen-kyunolide et angeolide), des quantités moindres de composés tels que des terpénoïdes, des acides gras et les furocoumarines contribuent à l'arôme de l'extrait.

Les autres composés de la livèche sont le camphène, bergaptène, psoralène et caféique, l'acide benzoïque et d'autres acides volatils, plusieurs des composés identifiés dans la livèche ont également été trouvés dans le céleri, un autre membre des ombellifères, l'analyse a été effectuée pour déterminer la teneur en glycoside la livèche, les autres rapports abordent l'isolement et l'identification des phtalides à partir des racines de la plante par des méthodes chromatographiques et spectrométriques, la composition chimique de l'huile de la livèche a été rapporté.

Les autres utilisations


La livèche est utilisée pour une variété à des fins culinaires, mais son utilisation est limitée presque exclusivement à la confiserie, les jeunes tiges sont traités pour aromatiser et la confiserie, dans les aliments et les boissons, la livèche est utilisée comme un composant d'arôme, une tisane est faite de feuilles, quand préalablement séché, la décoction ayant une odeur très agréable, les pétioles fraîchement recueillies sont utilisés à des fins d'aromatisation, ils sont utilisées dans des longueurs fendus, et enfin la livèche est aussi utilisée comme parfum dans les savons et les produits cosmétiques.

La description


La livèche est une plante ombellifère, elle ressemble à un certain degré à l'angelica dans le feuillage et l'habitude de la croissance pérenne, elle a une racine épaisse et charnue, en forme de carotte, de couleur gris-brun sur le sein de l'extérieur et blanchâtre à l'intérieur, elle a une odeur aromatique forte, l'épaisseur, ériger creux et canalisé les tiges poussent plus en hauteur, les grandes feuilles radicales, vert foncé, sur des tiges dressées, sont divisés en segments en forme de coins étroits, et ne sont pas différents de la croissance d'un céleri grossier.

Leur surface est brillante, et quand on l'écrase ils donnent une odeur aromatique, rappelant un peu l'angelica et le céleri, les tiges diviser vers le haut pour former des branches verticillées opposées, qui en juin et juillet ombelles de fleurs jaunes, semblables à ceux du fenouil, suivis par les petits fruits, très aromatiques, de couleur brun-jaunâtre, de forme elliptique et incurvé, avec trois côtes ailes proéminentes, l'odeur de la plante est très forte, son goût est chaud et aromatique, et elle regorge d'un jus résineux jaunâtre.




A lire :

Les plantes médicinales - L'absinthe - L'acacia - L'acajou - L'acalypha - L'acanthus - L'achillée - L'acide ascorbique - L'aconit - L'acore - L'actée à grappes noires - L'adonis vernalis - L'agaricus - L'agastache - L'agave - L'agripaume - L'ail des ours - L'ailante - L'ajowan - L'alchémille - L'aletris - L'alkékenge - L'alliaire - L'aloé vera - L'amarante - L'aneth - L'angélique - L'arbousier - L'arnica - L'artichaut - L'aubepine - L'aunée - L'avoine - Le bacopa - La badiane - Le bambou - Le baobab - La bardane - La berce - La betel - Le bleuet - Le boldo - Le boswellia - Le bouleau - La bourdaine - La bourrache - La bourse à pasteur - La bruyère - La bryone - Le buchu - La bugrane - La busserole - Le café vert - Le calament - Le calendula - La camomille - La cannelle - La capucine - La cardamome - Le cascara - La cataire - Le céleri - La centaurée - Le cerfeuil - Le charbon végétal - Le chardon-marie - La chélidoine - Le chiendent - La citronnelle - La clématite - La consoude - Le curcuma - Le cyprès - Le droséra - L'echinacea - L'éleuthérocoque - L'épilobe - La culture de l'estragon - L'estragon - Le fenugrec - La fleur de bach - La culture du fragon - Le fragon - Le frêne - Le fucus - La fumeterre - Le galanga - La garcinia - Le gattilier - La gelée royale - Le genevrier - La gentiane - Le gingembre - Le ginkgo - Le goji - La griffonia - Le guarana - La hoodia gordonii - L'huile d'argan - L'huile de bourrache - L'huile d'onagre - Les huiles essentielles - La khella - Le konjac - Le kudzu - La livèche - La luzerne - La maca - Le magnésium - Le marrube - Le millepertuis - La noix de cajou - Le nopal - Les oméga-3 - Le pavot de Californie - Le pollen - La propolis - Le radis noir - La rhodiola - La sauge - Le soja - La spiruline - La stévia - Le thé pu erh - Le thé vert - La valériane - Les vitamines du complexe B - Le yam - La ficoïde glaciale - La grindélia - L'hamamélis - L'hibiscus - Le houblon - Le schisandra - La centella asiatica - Les propriétés anti-âge de la centella asiatica - Les avantages de la centella asiatica - L'hysope - Les avantages de l'hysope - Le lierre - Les avantages du lierre - La marjolaine - Les avantages de la marjolaine - Le yerba maté - Le mélaleuca - Les avantages du mélaleuca - La mélisse - Les avantages de la mélisse - Le ményanthe - La bergamote - Les avantages de la bergamote - La nutrition - La nanomédecine - La médecine anti-âge - La médecine orthomoléculaire - La médecine alternative - L'acupuncture - Les antioxydants - La dhea - La glucosamine - La chondroïtine - La coenzyme Q10 - Les stéroïdes anabolisants - Les protéines - L'acérola - L'arthrite - La maca - La canneberge - Le chitosan - La cystite - La gelée royale - Le ginseng - L'harpagophytum - La prèle - La reine des prés - Le rhumatisme -




Continuer
mardi 26 septembre 2017
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.