Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
L'aunée (inula helenium)

L'aunée - La bronchite - La tuberculose - La rougeole


Dossier aunée : Ce dossier traite les différents aspects de l'aunée

L'aunée (inula helenium)


L'aunée est une plante vivace originaire de Grande-Bretagne, d'Europe centrale et du sud et de l'Asie, elle est utilisée en médecine traditionnelle comme une plante pour le traitement des troubles respiratoires comme la bronchite, la toux, la tuberculose pulmonaire, la rougeole et l'asthme bronchique, l'aunée a des propriétés diurétiques, toniques, sudorifiques, expectorants, altérants, antiseptiques, astringents et stimulants, elle a aussi été utilisée pour le traitement de certaines maladies des femmes, également dans la phtisie, dans l'hydropisie et dans les affections de la peau.

Les utilisations médicinales


En phytothérapie, l'aunée est principalement utilisée pour la toux et d'autres affections pulmonaires, étant une voie de recours interne pour la bronchite, elle a été utilisée pendant de nombreuses années avec de bons résultats dans les affections pulmonaires, pour lequelles il s'agit d'un remède utile, car elle intervient dans toutes les maladies chroniques comme l'asthme et la bronchite, elle donne du relief à des difficultés respiratoires et aide l'expectoration, elle a également soigné les néphrites, l'anémie, les règles douloureuses, et comme la maca et le ginseng, elle a aussi soigné la fatigue générale.

Son emploi principal comme un remède séparé est efficace dans les affections catarrhales aiguës, l'aunée aide dans le traitement de la dyspepsie, elle est rarement administrée seul, mais le plus souvent en combinaison avec d'autres plantes de nature similaire, il est préférable de l'administrer sous forme de décoction, la dose étant une petite cuillerée à café, trois fois par jour, aux États-Unis, l'aunée a aussi été fortement recommandée tant pour un usage externe et interne pour le traitement des maladies de la peau, une ancienne utilisation de la racine qui a maintenu sa réputation d'efficacité, elle est un peu rubéfiant et a été employée comme embrocation dans le traitement de la sciatique et la névralgie faciale.

Ces dernières années la recherche scientifique moderne a prouvé que les revendications de l'aunée d'être un remède efficace pour les maladies pulmonaires a une base solide, une étude a montré que l'helenin, le principe active de l'aunée, est un puissant bactéricide antiseptique qui tue immédiatement les organismes bactériens ordinaires, étant particulièrement destructeur pour le tubercule bacille, l'aunée a aidé avec succès dans le traitement des cas de diarrhée tuberculeuse et catarrhale, et elle est aussi efficace comme un antiseptique en chirurgie, en Espagne, elle fait usage comme un pansement chirurgical, il s'agit d'un recours interne efficace dans le traitement de la diphtérie, la fausse membrane est peinte avec une solution d'helenin et l'huile d'almond.

Les constituants


La substance la plus abondamment contenue dans la racine de l'aunée est l'inuline, découvert par Valentine Rose, à Berlin en 1804, qui l'a nommée Alantin, le nom allemand de la plante est Alantwurzel, mais le nom inuline proposé par Thompson a été généralement adopté, l'inuline a la même composition que l'amidon, mais dans une certaine mesure à l'encontre de cette substance, l'aunée est la plus riche source d'inuline, le taux de l'inuline varie en fonction de la saison, mais elle est plus abondant à l'automne, les chercheurs ont obtenu à partir de la racine en Octobre pas moins de 44% d'inuline, mais au printemps seulement 19%.

Il a été observé par dès 1660 que lorsque la racine de l'aunée est soumis à une distillation avec de l'eau, une substance cristallisable recueille dans la tête du récepteur, et des cristaux similaires peuvent être observés au chauffage, et sont souvent trouvés comme une efflorescence naturelle sur la surface des racines qui ont été longtemps gardés, cela a été considéré comme un organisme distinct appelé helenin, ou l'aunée camphre, mais les recherches de Kallen en 1874 ont montré qu'il était résolu en deux substances cristallisables, qu'il nomma helenin, un corps sans goût, et alantcamphor, avec une odeur et un goût de menthe poivrée.

À la suite de recherches plus poussées, il est considéré que la masse cristalline donné par la racine de l'aunée par la distillation de l'eau dans la proportion de 1 à 2%, et associée à environ 1% d'huile volatile, se compose de d'alantolactone, d'iso-alantolactone et d'acide alantolic, qui sont tous cristalline, presque incolore, mais ont une légère odeur, la partie huileuse, alantol, trouvée dans le distillat, un liquide incolore, a une odeur de menthe poivrée.

L'habitat


L'aunée est l'une des plus grands plantes herbacées, elle se trouve largement distribué dans toute l'Angleterre, mais ne peut guère être qualifié de commune, se produisant seulement localement dans les pâturages humides et les terrains ombragés, c'est probablement une plante indigène du sud de l'Angleterre, à l'origine c'est une évasion de la culture, comme elle a été cultivée pendant des siècles comme une plante médicinale, étant un remède commun pour les maladies.

L'aunée pousse à l'état sauvage dans toute l'Europe continentale, et s'étend vers l'est en Asie tempérée jusqu'en Sibérie du Sud et au Nord-Ouest de l'Inde, comme une plante de culture, elle a erré en Amérique du Nord où elle est devenue complètement naturalisée dans l'est des Etats-Unis, étant trouvé en Nouvelle-Écosse à la Caroline du Nord, et vers l'ouest du Missouri, de plus en plus abondamment dans les pâturages et le long des routes, préférant un sol humide, rocailleux près de la base des pentes orientales et méridionales.

La description


L'aunée est l'une des plus grands plantes herbacées, sa tige dressée croît de 1,5 mètre de haut, elle est profondément sillonnée et ramifiée vers le haut, la plante entière est duveteuse, elle produit une grande rosette radicale ovale, avec des feuilles veloutées au milieu de 30 centimètres de long et 10 centimètres de large, avec des bords dentelés sur des pétioles longs, en apparence générale les feuilles ne sont pas différentes de ceux de la molène.

La plante est en fleur de Juin à Août, les fleurs sont de couleur jaune vif avec de très grandes têtes de raccordement de 10 centimètres de diamètre sur de longues tiges ressemblant à un double tournesol, les grandes bractées de l'involucre de verdure sous la tête sont veloutées, les échelles bractées se propagent horizontalement, et l'élimination des fruits montrent l'arrangement régulier des petits trous sur le réceptacle qui forment un motif comme le moteur tournant d'une montre, le fruit est quadrangulaire et couronné par un anneau de poils rougeâtres pâle, la plante vient d'un porte-greffe vivace, et la ramification en forme de broche, brun et aromatique, avec de grandes racines charnues.

La culture


L'aunée n'est plus cultivée de manière importante en Angleterre, elle est encore cultivée à des fins médicinales sur le continent, principalement en Hollande, en Suisse et en Allemagne, plus largement près de la ville de Kölleda en Allemagne, elle pousse bien dans des positions humides et ombragés, dans la terre de jardin ordinaire, même si elle s'épanouit dans un bon sol limoneux et assez bien drainé, elle est facile à cultiver, les graines peuvent être semées, soit à maturité, dans des cadres froids, ou au printemps en plein air, elle prend racine très facilement, et doit être plantée en rangées sur un sépare de pied, au printemps suivant, le sol doit être gardé propre des mauvaises herbes, il va grandement favoriser la croissance des racines, qui sera apte à l'emploi après deux ans de croissance.




A lire :

Les plantes médicinales - L'absinthe - L'acacia - L'acajou - L'acalypha - L'acanthus - L'achillée - L'acide ascorbique - L'aconit - L'acore - L'actée à grappes noires - L'adonis vernalis - L'agaricus - L'agastache - L'agave - L'agripaume - L'ail des ours - L'ailante - L'ajowan - L'alchémille - L'aletris - L'alkékenge - L'alliaire - L'aloé vera - L'amarante - L'aneth - L'angélique - L'arbousier - L'arnica - L'artichaut - L'aubepine - L'aunée - L'avoine - Le bacopa - La badiane - Le bambou - Le baobab - La bardane - La berce - La betel - Le bleuet - Le boldo - Le boswellia - Le bouleau - La bourdaine - La bourrache - La bourse à pasteur - La bruyère - La bryone - Le buchu - La bugrane - La busserole - Le café vert - Le calament - Le calendula - La camomille - La cannelle - La capucine - La cardamome - Le cascara - La cataire - Le céleri - La centaurée - Le cerfeuil - Le charbon végétal - Le chardon-marie - La chélidoine - Le chiendent - La citronnelle - La clématite - La consoude - Le curcuma - Le cyprès - Le droséra - L'echinacea - L'éleuthérocoque - L'épilobe - La culture de l'estragon - L'estragon - Le fenugrec - La fleur de bach - La culture du fragon - Le fragon - Le frêne - Le fucus - La fumeterre - Le galanga - La garcinia - Le gattilier - La gelée royale - Le genevrier - La gentiane - Le gingembre - Le ginkgo - Le goji - La griffonia - Le guarana - La hoodia gordonii - L'huile d'argan - L'huile de bourrache - L'huile d'onagre - Les huiles essentielles - La khella - Le konjac - Le kudzu - La livèche - La luzerne - La maca - Le magnésium - Le marrube - Le millepertuis - La noix de cajou - Le nopal - Les oméga-3 - Le pavot de Californie - Le pollen - La propolis - Le radis noir - La rhodiola - La sauge - Le soja - La spiruline - La stévia - Le thé pu erh - Le thé vert - La valériane - Les vitamines du complexe B - Le yam - La ficoïde glaciale - La grindélia - L'hamamélis - L'hibiscus - Le houblon - Le schisandra - La centella asiatica - Les propriétés anti-âge de la centella asiatica - Les avantages de la centella asiatica - L'hysope - Les avantages de l'hysope - Le lierre - Les avantages du lierre - La marjolaine - Les avantages de la marjolaine - Le yerba maté - Le mélaleuca - Les avantages du mélaleuca - La mélisse - Les avantages de la mélisse - Le ményanthe - La bergamote - Les avantages de la bergamote - La nutrition - La nanomédecine - La médecine anti-âge - La médecine orthomoléculaire - La médecine alternative - L'acupuncture - Les antioxydants - La dhea - La glucosamine - La chondroïtine - La coenzyme Q10 - Les stéroïdes anabolisants - Les protéines - L'acérola - L'arthrite - La maca - La canneberge - Le chitosan - La cystite - La gelée royale - Le ginseng - L'harpagophytum - La prèle - La reine des prés - Le rhumatisme -




Continuer
vendredi 20 octobre 2017
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.