Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
L'alkékenge (physalis alkekengi)

L'alkékenge - Les calculs rénaux


Dossier alkékenge (physalis alkekengi) : Ce dossier traite les différents aspects de l'alkékenge (physalis alkekengi)

L'alkékenge (physalis alkekengi)


L'alkékenge (physalis alkekengi) est une plante vivace à croissance rapide, la plante a une hauteur de 25 à 60 centimètres, avec une tige souvent non ramifié, et des poils épars, c'est un membre de la famille de la pomme de terre, la principale période de floraison débute en juillet, les fleurs sont hermaphrodites et sont pollinisées par les abeilles, il a une forme irrégulière ou tentaculaire de couleur orange, les autres noms de l'alkékenge (physalis alkekengi) sont la cerise d'hiver, la fraise de terre, la cerise de terre, lanterne japonaise et la lanterne chinoise.

Le fruit est une baie rouge, sphérique d'environ 15 millimètres de longueur, riche en vitamines, avec deux fois plus de vitamine c que les citrons, juteux mais avec une saveur âcre amer et désagréable, la plante enveloppe chaque fruit dans son propre calice pour le protéger contre les parasites et les éléments, ce calice est toxique et ne doit pas être consommé, les feuilles sont toxiques, les feuilles alternes ou opposées, pétiolées, le limbe largement ovale, base émoussé, généralement avec l'ensemble des grandes dents, peu de poil court.

De modestes fleurs blanches, régulières actinomorphes se développent à l'automne dans une baie juteuse, un corolle blanc jaunâtre poilue fusionné en forme de roue à 5 lobes d'environ 15 à 20 millimètres de largeur, le calyx en cloche à 5 lobes fusionnés, d'abord de couleur vert et de 25 à 50 millimètres de longueur, ensuite ovale de couleur rouge jaunâtre, cachant les baies après la floraison, l'anthères serrés contre le tube de la corolle, le pistil a deux carpelles soudés, des fleurs solitaires, suspendus à l'aisselle, dans le même temps le calice se développe et finit par former un capuchon rouge orangé avec la baie mûre rouge brillante rougeâtre au milieu, qui ressemble à une lanterne de papier avec une lumière rouge brillante à l'intérieur.

Les utilisations médicinales


La plante a une longue histoire d'utilisation médicinale intéressante, elle est rarement utilisée dans la pratique moderne, la plante entière est anti-inflammatoire, antipyrétique, antitussif et expectorant, il a été utilisé dans le traitement des maladies des voies urinaires et de la peau, une certaine prudence est recommandée car un surdosage est dit précipiter facilement l'avortement, le fruit est laxatif, diurétique et il est utilisé dans le traitement des calculs rénaux, et il est recommandé pour traiter la fièvre et à la goutte.

Le fruit est récolté à pleine maturité et peut être utilisé frais, en jus ou séché, le calice doit être retiré, les feuilles et les tiges sont fébrifuge et légèrement tonique, ils sont utilisés comme la maca et le ginseng dans le traitement des malaises pour des personnes faibles, les feuilles fraîches ont été utilisés comme cataplasmes apaisants dans le traitement des inflammations de la peau, un remède homéopathique est fait à partir du fruit, il est utilisé dans le traitement des troubles des reins et de la vessie.

Les détails de culture


L'alkékenge préfère les sols humides et bien drainés, en plein soleil ou ombre légère, la plante complètement dormant est robuste, mais les jeunes pousses peuvent être endommagés par les gelées tardives, une plante très ornementale, la sous-espèce p, alkekengi francheti, mak, parfois considéré comme une espèce distincte, est une forme plus vigoureuse de l'espèce avec des fruits plus gros, les limaces sont très friands de la croissance l'alkékenge au printemps et peuvent détruire de grosses touffes.

La propagation


L'alkékenge est semé en mars/avril dans une serre à peine couverte, la germination a lieu habituellement rapidement et facilement, les plants repiqués dans des pots individuels de sol assez riche quand ils sont assez grands pour être manipulés au début de l'été, l'alkékenge est cultivé en finlande comme plante ornementale, et de temps en temps, il échappe dans les parties les plus tempérées de la côte sud-ouest.

Les fluctuations diurnes de température aident à la germination, les divisions se font au printemps, très facile, les grandes divisions peuvent être plantés directement dans leurs postes permanents, il est préférable d'avoir des pots de petits divisions et cultiver dans l'ombre de la lumière dans un châssis froid jusqu'à ce qu'ils soient bien établis avant de les planter à la fin du printemps ou début de l'été, les boutures basales poussent en début d'été, la récolte des pousses avec beaucoup de tige souterraine quand ils ont environ 8 à 10 centimètres au-dessus du sol, dans des pots individuels et garder à l'ombre de la lumière dans un châssis froid ou en serre jusqu'à ce qu'ils soient bien enracinés.




A lire :

Les plantes médicinales - L'absinthe - L'acacia - L'acajou - L'acalypha - L'acanthus - L'achillée - L'acide ascorbique - L'aconit - L'acore - L'actée à grappes noires - L'adonis vernalis - L'agaricus - L'agastache - L'agave - L'agripaume - L'ail des ours - L'ailante - L'ajowan - L'alchémille - L'aletris - L'alkékenge - L'alliaire - L'aloé vera - L'amarante - L'aneth - L'angélique - L'arbousier - L'arnica - L'artichaut - L'aubepine - L'aunée - L'avoine - Le bacopa - La badiane - Le bambou - Le baobab - La bardane - La berce - La betel - Le bleuet - Le boldo - Le boswellia - Le bouleau - La bourdaine - La bourrache - La bourse à pasteur - La bruyère - La bryone - Le buchu - La bugrane - La busserole - Le café vert - Le calament - Le calendula - La camomille - La cannelle - La capucine - La cardamome - Le cascara - La cataire - Le céleri - La centaurée - Le cerfeuil - Le charbon végétal - Le chardon-marie - La chélidoine - Le chiendent - La citronnelle - La clématite - La consoude - Le curcuma - Le cyprès - Le droséra - L'echinacea - L'éleuthérocoque - L'épilobe - La culture de l'estragon - L'estragon - Le fenugrec - La fleur de bach - La culture du fragon - Le fragon - Le frêne - Le fucus - La fumeterre - Le galanga - La garcinia - Le gattilier - La gelée royale - Le genevrier - La gentiane - Le gingembre - Le ginkgo - Le goji - La griffonia - Le guarana - La hoodia gordonii - L'huile d'argan - L'huile de bourrache - L'huile d'onagre - Les huiles essentielles - La khella - Le konjac - Le kudzu - La livèche - La luzerne - La maca - Le magnésium - Le marrube - Le millepertuis - La noix de cajou - Le nopal - Les oméga-3 - Le pavot de Californie - Le pollen - La propolis - Le radis noir - La rhodiola - La sauge - Le soja - La spiruline - La stévia - Le thé pu erh - Le thé vert - La valériane - Les vitamines du complexe B - Le yam - La ficoïde glaciale - La grindélia - L'hamamélis - L'hibiscus - Le houblon - Le schisandra - La centella asiatica - Les propriétés anti-âge de la centella asiatica - Les avantages de la centella asiatica - L'hysope - Les avantages de l'hysope - Le lierre - Les avantages du lierre - La marjolaine - Les avantages de la marjolaine - Le yerba maté - Le mélaleuca - Les avantages du mélaleuca - La mélisse - Les avantages de la mélisse - Le ményanthe - La bergamote - Les avantages de la bergamote - La nutrition - La nanomédecine - La médecine anti-âge - La médecine orthomoléculaire - La médecine alternative - L'acupuncture - Les antioxydants - La dhea - La glucosamine - La chondroïtine - La coenzyme Q10 - Les stéroïdes anabolisants - Les protéines - L'acérola - L'arthrite - La maca - La canneberge - Le chitosan - La cystite - La gelée royale - Le ginseng - L'harpagophytum - La prèle - La reine des prés - Le rhumatisme -




Continuer
mardi 23 mai 2017
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.