Biomaca version mobile
Votre panier est vide
Livraison gratuite dès 45 €
Service clients
04 91 58 31 90
Paiement sécurisé 24h/24 Satisfait ou remboursé Livraison sous 48h
  Accueil  |  CGV  |  Pages Conseils  |  Mon panier  |  Contactez-nous
Commander
L'aletris

L'aletris - La constipation


Dossier aletris : Ce dossier traite les différents aspects de l'aletris

L'aletris


L'aletris est une plante vivace originaire d'Amérique du Nord reconnue dans le monde entier dans la médecine traditionnelle populaire, elle a été utilisée en tant que sédatif, laxatif, antispasmodique, et dans le traitement de la diarrhée et les rhumatismes, l'aletris a une activité oestrogénique, ses propriétés oestrogéniques peuvent être dues à un stéroïde dérivé de la diosgénine, elles peuvent rendre compte de son utilisation dans le traitement de troubles féminins.

Les avantages


L'aletris a été utilisé par les Indiens d'Amérique dans les Carolines comme un remède anti-diarrhéique, dans la gestion des rhumatismes, comme un tonique et un sédatif, le composé lydia pinkham a été présenté comme une panacée pour les troubles féminins, il est inclus dans les laxatifs et il est utilisé comme un antispasmodique.

L'aletris farinosa est considéré comme un tonique, tonique digestif, et un tonique reproducteur féminin, comme un tonique général, l'aletris est utilisé lors des troubles gastriques associés à la fonction digestive pauvres, c'est d'une grande utilité dans la dyspepsie, ainsi que dans les cas de faiblesse générale.

Les troubles digestifs


L'aletris farinosa active le processus digestif lorsqu'il est devenu faible, il est utilisé en décoction dans la colique, l'hystérie, et pour augmenter le ton de l'estomac, il est clair qu'il est utilisé en toute sécurité comme un remède pour l'estomac, cependant, nous n'avons pas besoin de réserver strictement pour les patientes, car elle agit bien dans le traitement des troubles gastriques de l'homme, il doit être utilisé lorsque l'atonie digestive est présente, ce recours peut être considéré dans la dyspepsie où la digestion est lente et difficile, en particulier dans la débilité anémique chlorotique et chez les femmes enceintes.

Les troubles de la reproduction


L'aletris, avec la maca et le ginseng, est l'un des meilleurs remède disponible pour le traitement des troubles de la reproduction, son bien le plus précieux consiste en l'influence tonique qu'il exerce sur les organes génitaux féminins, donnant une énergie normale à l'utérus, et prouvant ainsi son utilé dans les cas où il existe une tendance habituelle à une fausse couche, dans l'aménorrhée, la dysménorrhée, et les troubles engorgés de l'utérus, ainsi que dans le prolapsus utérin (descentes d'organes).

Les composés


La diosgénine est le composé actif de l'aletris, la diosgénine a également été isolé, avec le gentrogenin, une huile dérivée de l'aletris est rapporté comme ayant une activité pharmacologique, la plante contient également une résine et un glycoside de saponine qui peuvent donner la diosgénine hydrolyse.

La description


L'aletris est une plante vivace à feuilles linéaires qui poussent en rosette, ces feuilles de 5 à 15 cm de long entourent une tige mince qui atteint 1 mètre de hauteur, d'une couleur vert jaunâtre, elles entourent la base de la tige sous la forme d'une étoile, à cet égard elles sont nettement différentes des feuilles du Chamaelirium luteume avec lequel l'aletris est parfois confondu, la plante est originaire d'Amérique du Nord, elle est largement distribuée dans l'ensemble du continent, trois autres espèces portent beaucoup de ressemblance avec l'aletris farinosa et sont souvent recueillies avec ce dernier.

La culture


L'aletris est une plante d'Amérique du Nord qui est maintenant reconnu dans le monde entier dans la médecine traditionnelle populaire, c'est une plante vivace à croissance lente de la famille des liliacées, aussi connu comme vrai racine  licorne, elle pousse de façon sauvage dans les sols humides et en plein soleil à mi-ombre, comme le bord des zones boisées, l'aletris peut être cultivé à partir de divisions profondes, c'est un bon candidat pour le sauvetage de la plante, les racines et les rhizomes sont recueillies à l'automne et séchées pour la conservation, cette plante indigène est plus fréquente en raison de la destruction des habitats et ne doit pas être récoltée à l'état sauvage.




A lire :

Les plantes médicinales - L'absinthe - L'acacia - L'acajou - L'acalypha - L'acanthus - L'achillée - L'acide ascorbique - L'aconit - L'acore - L'actée à grappes noires - L'adonis vernalis - L'agaricus - L'agastache - L'agave - L'agripaume - L'ail des ours - L'ailante - L'ajowan - L'alchémille - L'aletris - L'alkékenge - L'alliaire - L'aloé vera - L'amarante - L'aneth - L'angélique - L'arbousier - L'arnica - L'artichaut - L'aubepine - L'aunée - L'avoine - Le bacopa - La badiane - Le bambou - Le baobab - La bardane - La berce - La betel - Le bleuet - Le boldo - Le boswellia - Le bouleau - La bourdaine - La bourrache - La bourse à pasteur - La bruyère - La bryone - Le buchu - La bugrane - La busserole - Le café vert - Le calament - Le calendula - La camomille - La cannelle - La capucine - La cardamome - Le cascara - La cataire - Le céleri - La centaurée - Le cerfeuil - Le charbon végétal - Le chardon-marie - La chélidoine - Le chiendent - La citronnelle - La clématite - La consoude - Le curcuma - Le cyprès - Le droséra - L'echinacea - L'éleuthérocoque - L'épilobe - La culture de l'estragon - L'estragon - Le fenugrec - La fleur de bach - La culture du fragon - Le fragon - Le frêne - Le fucus - La fumeterre - Le galanga - La garcinia - Le gattilier - La gelée royale - Le genevrier - La gentiane - Le gingembre - Le ginkgo - Le goji - La griffonia - Le guarana - La hoodia gordonii - L'huile d'argan - L'huile de bourrache - L'huile d'onagre - Les huiles essentielles - La khella - Le konjac - Le kudzu - La livèche - La luzerne - La maca - Le magnésium - Le marrube - Le millepertuis - La noix de cajou - Le nopal - Les oméga-3 - Le pavot de Californie - Le pollen - La propolis - Le radis noir - La rhodiola - La sauge - Le soja - La spiruline - La stévia - Le thé pu erh - Le thé vert - La valériane - Les vitamines du complexe B - Le yam - La ficoïde glaciale - La grindélia - L'hamamélis - L'hibiscus - Le houblon - Le schisandra - La centella asiatica - Les propriétés anti-âge de la centella asiatica - Les avantages de la centella asiatica - L'hysope - Les avantages de l'hysope - Le lierre - Les avantages du lierre - La marjolaine - Les avantages de la marjolaine - Le yerba maté - Le mélaleuca - Les avantages du mélaleuca - La mélisse - Les avantages de la mélisse - Le ményanthe - La bergamote - Les avantages de la bergamote - La nutrition - La nanomédecine - La médecine anti-âge - La médecine orthomoléculaire - La médecine alternative - L'acupuncture - Les antioxydants - La dhea - La glucosamine - La chondroïtine - La coenzyme Q10 - Les stéroïdes anabolisants - Les protéines - L'acérola - L'arthrite - La maca - La canneberge - Le chitosan - La cystite - La gelée royale - Le ginseng - L'harpagophytum - La prèle - La reine des prés - Le rhumatisme -




Continuer
mardi 12 décembre 2017
Copyright © 2009 Pur Bio. Tous droits réservés. Biomaca est une marque déposée.